Prises de traction : supinations et pronations ?

Les prises de pronation et de supination correspondent à deux catégories de mouvement distinctes. Bien qu’elles visent les muscles du haut du corps, leurs avantages respectifs sont bien différents. Découvrez-en davantage sur ces exercices que vous pourrez réaliser avec une barre de traction plafond ou bien sur une poulie.

 

Des mouvements totalement différents avec leurs bienfaits respectifs

La véritable différence serait la position des mains que la barre de traction plafond ou la poulie. Pour la pronation, vos paumes sont vers l’extérieur. Cela sollicite l’adduction des épaules ainsi que les coudes. Avec les mouvements de supination, l’intérieur est tourné vers soi. L’écartement idéal serait la largeur du corps. Quoi qu’il en soit, ces positions ont leurs avantages respectifs. La première travaille les groupes musculaires profonds, en l’occurrence les dorsaux et les triceps. Pour sa part, la supination vise davantage les zones superficielles. Ceux qui souhaitent avoir des avant-bras sculptés devront s’y mettre. Les femmes pourront aussi essayer pour affiner leurs membres. La prise varie idéalement en fonction de l’objectif.

La pronation nécessite des mouvements amples et profonds

Avec la prise de pronation, l’accent est porté sur les dorsaux et les épaules. Il faudra des mouvements amples pour parvenir à les solliciter suffisamment. Souvent, il s’agit de la base même du programme de la journée. L’étirement devrait être optimal pour les articulations concernées. Ces dernières devraient être ménagées. En d’autres termes, les bras devront s’allonger au maximum pendant les grandes séries. Cette pratique intensive permet de travailler efficacement les triceps, les trapèzes et diverses parties du torse. Vous l’avez probablement compris, c’est une proposition pour les hommes en quête de volume musculaire. Les spécialistes recommandent des exercices qui font le moins mal au corps. L’inconfort peut aussi signifier qu’ils ne sont pas correctement exécutés.

La supination sollicite principalement l’avant-bras

En supination, vous devriez surtout utiliser l’extension des épaules. Les mouvements activent également les coudes. Cela signifie que la prise travaille principalement l’avant-bras, sans se limiter à cette partie du corps. Avec les bons gestes, les biceps peuvent en tirer profit. Souvent, l’amplitude reste modérée. Ce qui augmente la sollicitation musculaire et renforce le tonus. Ces détails rappellent davantage les principes du séchage. Dans tous les cas, vous devriez choisir le programme selon vos véritables objectifs. Le secret serait le nombre de séries ainsi que leur exécution. Par ailleurs, il est toujours possible de combiner des prises de supination et de pronation dans une seule journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *