Sigurd Bergmann

Sigurd Bergmann a étudié à l’université de Göttingen où il a étudié la théologie, le grec, la philosophie et l’histoire de l’art, avec un examen intermédiaire en 1976 et l’université d’Uppsala où il a obtenu son diplôme de théologie en 1980. 1995 en tant qu’étudiant de Lars Thunberg, Per Erik Persson et Per Frostin. Il a reçu son titre de docteur en 1996. De 1980 à 1988, il a été ordonné ministre dans le diocèse de Lund de l’Église luthérienne de Suède. Avant d’être professeur à Trondheim, il a été membre du Conseil suédois de la recherche au Département d’histoire de l’art de l’Université de Tromsø et a enseigné la théologie systématique aux universités de Göteborg et Lund, où il enseignait également au département d’écologie humaine. En décembre-février 2011/2012, il a travaillé comme chercheur invité au Centre Rachel Carson pour l’environnement et la société fondé par le Ludwig-Maximilian Universät München et le Deutsches Museum. En plus du travail ministériel et pédagogique, Bergmann a également mené des études de terrain et de site dans l’Arctique Sámi, les Andes péruviennes, l’Australie aborigène, le Maya Yucatan, la Corée, le Kirghizstan et la Tanzanie. Il a publié plus de 300 publications depuis 1985, y compris un certain nombre d’anthologies nordiques sur les thèmes de la diaconie, du pouvoir, de l’autonomie, de la culture de la vie ordinaire et du pluralisme.

Le fil d’or de la recherche de Bergmann est d’explorer comment les images de la nature et des images de Dieu et / ou du Sacré interagissent et émergent dans des contextes spécifiques, et comment elles influencent l’éthique, les visions du monde et les pratiques dans ces contextes. Sa première étude (1995) a étudié ce thème dans les sources théologiques du 4ème siècle (grec) dans une corrélation subtile et méthodologiquement unique aux discours contemporains de la théologie environnementale. Le livre, issu de cette recherche, a été publié en allemand par Matthias-Grünewald-Verlag (1995), en russe (Arkhangelsk 1999) et en anglais dans la série Sacra Doctrina d’Eerdmans, USA (2005). Jürgen Moltmann a caractérisé son contenu comme «une œuvre extraordinairement expansive, dont la richesse matérielle relie des domaines assez disparates et dont les associations surprenantes ouvrent de nouvelles perspectives», a salué son «ingénuité» et sa «clarté structurelle exemplaire», à côté de l’énorme richesse du matériel », et a félicité l’auteur qui« plutôt que de se déplacer dans le courant dominant théologique incontesté, il se plaît à transgresser les frontières ». Le livre a été largement révisé et ses idées principales ont été discutées dans des chapitres de livre séparés; L’American Academy of Religion a organisé un séminaire pour le lancer lors de son congrès annuel en 2003. Cette première étude a clairement défini la signification du contexte pour le développement de la pensée théologique, un thème approfondi dans la seconde étude sur la révision paradigmatique de méthode théologique. Il a introduit une nouvelle méthodologie dans les pays scandinaves où il était largement utilisé, et l’édition anglaise (2003) a représenté le quatrième livre internationalement influent sur la méthode théologique avec un accent particulier sur l’analyse culturelle et humaine écologique: récemment un chapitre distinct dans Doing Contextual d’Angie Pears La théologie (2009) lui était dédiée. Alors que la première étude reliait soigneusement l’exploration théologique aux approches des sciences de la vie, la deuxième étude établissait une synthèse durable des études culturelles et religieuses et l’appliquait à la théologie, un processus qui développait le caractère transdisciplinaire de l’œuvre de Bergmann. En 1996, la recherche de Bergmann a offert un renversement surprenant, en abordant le domaine des arts visuels contemporains sami, un domaine plutôt négligé par l’histoire de l’art. Le Conseil suédois de la recherche a soutenu un processus de collecte de matériel dans le nord de l’Arctique nordique, puis le Norwegian Research Council (qui a permis d’explorer des champs comparatifs au Pérou et en Australie). L’étude a été menée avec une méthodologie très complexe, où les outils de l’histoire de l’art, l’anthropologie de l’art, l’écologie humaine, les études religieuses et la théologie étaient entrelacés afin d’explorer la compréhension profonde de la nature, de la religion, de l’art et de l’ethnicité. Comme la réflexion théorique de ce domaine est apparue aussi fragmentairement borgne, cette recherche a conduit Bergmann également à une enquête spécifique, publiée dans une monographie dense In the Beginning is the Icon (2003, 2009), qui a suscité de nombreux commentaires dans plusieurs revues internationales, et que le philosophe distingué de la religion Nicholas Wolterstorff (Yale), a déclaré “une percée dans l’esthétique théologique” .Ce livre est maintenant largement lu et utilisé dans différents domaines tels que l’histoire de l’art, la religion comparée, la philosophie et la théorie du cinéma.

Bergmann a mené des études de terrain et de site dans l’Arctique Sámi, les Andes péruviennes, l’Australie aborigène, le Yucatan Maya, la Corée, le Kirghizstan et la Tanzanie. Il a publié plus de 300 publications depuis 1985, y compris un certain nombre d’anthologies nordiques sur la diaconie. pouvoir, autonomie, culture de la vie ordinaire et pluralisme. Dans les années 1990, il a travaillé comme secrétaire pour le Forum nordique de théologie contextuelle, et a initié et fondé l’Institut de théologie contextuelle à Lund. Entre 2002 et 2005, il a participé au programme de recherche national norvégien sur la religion à l’ère de la mondialisation. Il a également co-dirigé le groupe de recherche interdisciplinaire sur les espaces techniques de la mobilité (2003-07) et a initié et présidé le comité exécutif du Forum européen sur l’étude de la religion et de l’environnement depuis 2005, lorsqu’il a convoqué la Fondation européenne de la science. ) Atelier sur la religion et l’environnement en Europe.

En 1993, Bergmann s’est vu décerner le prix de la «jeune recherche prometteuse en sciences de l’environnement» par le Centre for Environmental Science de l’Université de Lund et la ministre de l’Environnement, Anna Lindh. Il est membre de la Société Royale Norvégienne des Sciences et des Lettres (et leader de sa section pour la philosophie, l’histoire des idées et la religion 2009-2011). Il est le rédacteur en chef de la série “Etudes en religion et environnement / Studien zur Religion und Umwelt” au LIT Verlag (Berlin-Münster-Wien-Zürich-Londres), ainsi que membre de plusieurs comités de rédaction, dont la série “Studies in Humanités environnementales »à Brill Rodopi (Leiden); Norsk Teologisk Tidskrift (Oslo); Junge Kirche (Uelzen); Blackwell Compass Religion / Christianisme (Oxford); Ecothéologie: Le Journal de la Religion, de la Nature et de l’Environnement (Londres); Orizonturi Teologice (Université d’Oradea, Roumanie); Philosophie Activism Nature (Melbourne, Australie); Visions du monde: religions globales, culture et écologie (Los Angeles). En outre, Bergmann est membre du comité consultatif de la “Société internationale pour l’étude de la religion, de la nature et de la culture” de l’Université de Floride (2005-), en tant que membre du comité directeur du réseau international “Christian Faith and the Earth », dirigé par E. Conradie, Université de Western Cape, et partenaire de coopération du Réseau nordique d’études environnementales interdisciplinaires.

Bergmann a été le collaborateur invité et le conférencier principal lors d’un grand nombre de conférences et événements nationaux, nordiques et internationaux (sur tous les continents) dans les domaines de la religion, la théologie, l’environnement, les arts, l’architecture et la culture. un large éventail d’évaluations pour les fondations internationales, les conseils nationaux de la recherche en Europe, les universités, les revues académiques et les éditeurs internationaux en Europe, au Canada, aux États-Unis et en Australie. Ses travaux ont été largement reconnus et examinés dans de nombreuses revues telles que Church History (Chicago); Revista Latinoamericana de Teologia (San Salvador); Revista Eclesiastica Brasiliana; Modern Believing (Londres); Tijdschrift voor Theologie (Nimègue); Junge Kirche (Brême); Théologie und Philosophie (Fribourg); Études religieuses; Le trimestriel théologique suédois (Lund); Kirke og Kultur (Oslo); Ecothéologie (Liverpool); Le Journal pour l’étude de la religion, de la nature et de la culture (Gainesville, Floride); Norsk Teologisk Tidskrift (Oslo); Finsk Teologisk Tidskrift (Helsinki); Religion et Arts (Boston); Journal de la Society for Pentecostal Studies; Société internationale pour l’éthique environnementale; Journal des études paléochrétiennes; Rencontres culturelles ASA (American Scientific Affiliation: Une communauté de chrétiens en sciences); CHOICE Magazine; Environnement et planification B; Billedkunst (Oslo); Théologie pratique (Londres); Norsk antropologisk tidsskrift (Oslo); Esthétique contemporaine (Castine, ME); Transpositions (Université de St Andrews); Journal des médias et de la religion Critiques en Religion et Théologie; Journal of Policy Research dans le tourisme, les loisirs et les événements; Journal of Transport Géographie; Midwest Book Review; Temps et esprit; Journal international de théologie pratique; Anthropos, et Theologische Literaturzeitung. Le leadership de Bergmann dans le domaine international de l’étude de la religion et de l’environnement est bien documenté. Il a initié (avec le soutien de la Fondation européenne de la science) le Forum européen pour l’étude de la religion et de l’environnement et en a été élu président (2005-11). Le puissant organe européen (aujourd’hui avec plus de 120 chercheurs actifs) appartient aux quatre structures internationales les plus dynamiques et les plus influentes dans le domaine de la recherche. Sa propre contribution à ce domaine a depuis 1999 élaboré des recherches d’avant-garde sur l’espace / lieu et la religion, nourries par son concept d ‘«esthétique / éthique». Cela a transformé l’étude de l’architecture et de l’espace urbain en coopération avec des chercheurs d’autres disciplines en approfondissant la dimension religieuse de la conception spatiale humaine. Une monographie dense sur la profondeur philosophique de ce thème a été publiée en Allemagne (Raum und Geist, 2010). Un essai sur l’enquête de ce domaine de recherche a été largement reçu et utilisé dans différentes disciplines. Une monographie complète a été publiée en 2014 (Religion, espace et environnement, 2e édition, 2016). En approfondissant l’exploration de la croyance, de l’éthique et de l’espace et en l’élargissant à la technologie et au mouvement, Bergmann codirige le projet de recherche interdisciplinaire (12 chercheurs dans différentes disciplines) “Espaces techniques de mobilité” (2003-07). dans la dimension humaine de la mobilité. Une de ses publications a été décrite par Peter Scott comme «novatrice (…) Introduisant de nouvelles questions et de nouvelles méthodologies, ce volume incontournable marque une contribution importante à la discussion savante en plein essor de la mobilité.» La coopération de Bergmann avec le climatologue Dieter Gerten, soutenu par l’Institut de recherche sur l’impact climatique de Potsdam, la NTNU et la Volkswagen Stiftung, a conduit à trois ateliers internationaux et deux publications pionnières sur le thème de la religion dans le changement climatique en cours: ses deux publications sur l’architecture, la religion et l’esthétique. (2005 et 2009) servent d’ouvrages standard pour le domaine d’étude de l’architecture sacrée.Depuis 1997, Bergmann a supervisé neuf doctorants, six ont occupé des postes académiques en Suède, en Norvège, en Belgique et au Ghana et a nommé et supervisé trois postdoctorants. , qui occupent maintenant des postes de professeur adjoint en éducation durable, en religion comparée et en éthique dans les études politiques mondiales, respectivement.

Esprit qui libère la nature: la cosmologie trinitaire de Grégoire Nazianzen à l’horizon d’une théologie écologique de la libération (Mayence: Grünewald 1995); Édition russe Arkhangelsk: University Press 1999; Version anglaise révisée Création libèrera l’Esprit comme Libérateur de la Nature (Grand Rapids: Eerdmans en 2005, avec une préface de Jürgen Moltmann) -Geist qui donne la vie: lave la théologie de la libération écologique (Frankfurt / M. Publishing pour la communication interculturelle en 1997 ) -Dieu dans le contexte: une étude sur la théologie contextuelle, (Aldershot: (Ashgate 2003, avec une préface de Mary C. Gray) -Architecture, Aesth / Ethique et ed Religion) (Frankfurt / Main et Londres .. Verlag pour interculturelle communication 2005) -Spaces de la mobilité: la planification, de l’éthique, de l’ingénierie et de la religion du mouvement humain, (ed avec T. Hoff et T. Sager, London Equinox 2008) -La éthique de Mobilités:. Rethinking place, l’exclusion, la liberté et environnement, (ed avec T. Sager, Farnham et Burlington VT Ashgate 2008.) -Dans le début est l’icône: une théologie de la libération étendues Images, arts visuels et de la culture, (Londres: Equinox en 2009, avec une préface de Nicolas Wolterstorff) -Så främmande det lika: Samisk à la maison ligion och globalisering ( “So Strange Sun Arts Sami similaires, Religion & Mondialisation”, Trondheim: Tapir 2009) -Theology dans les environnements intégrés – Analyse de la religion, l’architecture et la conception, (ed, Nouveau-Brunswick et à Londres. Transaction 2009) – Religion, Ecologie et Genre: Perspectives Est-Ouest, (ed. avec Kim, Y.-B., ministre Berlin Vienne-Zurich-Londres: 2009 LIT.) -Nature, Espace et le sacré: transdisciplinaires Perspectives (ed avec P. Scott et al, Farnham et VT .. Ashgate 2009 ) l’espace et de l’esprit: à la terre et à l’abri de la religion – A Ästh / éthique théologique de l’espace (Göttingen: Vandenhoeck & Ruprecht 2010) -Religion et dangereux changements environnementaux: perspectives transdisciplinaires sur l’éthique du climat et le développement durable, (ed avec. D. tiges, Berlin-Vienne Minster Zurich-Londres: 2010 LIT) -Religion som Rörelse: Exkursioner i rhum, och tro mobilitet ( “La religion comme mouvement”, Trondheim: Tapir 2010) sensibilisation-écologiques: Analyse de la religion, l’éthique et Esthétique, (ed avec H. Eaton, Berlin-Vienne Minster Zurich-Londres 2010 :. LIT.) -Religion dans l’environnement mondial et le changement climatique: les souffrances, les valeurs, les modes de vie, (ed avec des tiges D., New York et. London: Continuum 2011) Religion, espace et environnement, (New Brunswick NJ: Transaction Publishers 2014/2016) -Chris La foi de Tian et la terre: chemins actuels et horizons émergents dans l’écothéologie, (éd. avec E. Conradie, C. Deane-Drummond et D. Edwards, New York et Londres: Bloomsbury 2014) -Spaces entre perspectives culturelles et politiques sur le discours environnemental, (ed avec M. Luccarelli, (études en sciences humaines de l’environnement. , Vol 2), Leiden Brill Rodopi 2015) -Technofutures, Nature et le sacré. transdisciplinaires Perspectives (ed avec C. Deane-Drummond et B. Szerszynski, Farnham Ashgate 2015): -Worldviews. Religions, Culture, Ecologie, numéro spécial “tours spatiales” (rédacteur en chef invité), Religions :. visions du monde, la culture, l’écologie, Volume 20, Numéro 3, 2016 -Religion dans l’anthropocène, (ed avec C. Deane-Drummond et M. Vogt, Eugene OR: Wipf & Stock Cascade 2017) Texture de -Exploring Nature: environnements Faire participer les arts visuels et la religion, (ed avec F. Clingerman, (études en sciences humaines de l’environnement.), Leiden: Brill Rodopi, à paraître).

Leave a Reply

Name *
Email *
Website