Pehr Victor Edman

Edman est né à Stockholm, en Suède. En 1935, il étudie la médecine à l’Institut Karolinska, où il s’intéresse à la recherche fondamentale et obtient un baccalauréat en médecine en 1938. Ses recherches sont interrompues par le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, où il est affecté à l’armée suédoise. Il est retourné à l’Institut Karolinska où il a obtenu son doctorat sous les conseils du professeur Erik Jorpes en 1946.

Au moment où Edman a commencé à travailler sur l’angiotensine, il était juste reconnu que les protéines sont des entités distinctes avec une masse moléculaire définie, une charge électrique et une structure. Cela a inspiré Edman pour développer une méthode, qui pourrait être utilisée pour déterminer la séquence des acides aminés dans la protéine. En 1947, il a reçu une allocation de voyage pour aller à l’Institut Rockefeller de recherche médicale. Quand il est retourné en Suède en 1950 pour être professeur adjoint à l’Université de Lund. En 1950, il publie son premier article en utilisant la méthode connue plus tard sous le nom de dégradation d’Edman, pour déterminer la séquence d’une protéine. À sa mort, il a continué à travailler pour améliorer la méthode afin de pouvoir déterminer des étirements plus longs avec de plus petites quantités d’échantillons.

En 1957, il a déménagé en Australie pour devenir directeur de l’École de recherche médicale St. Vincent. En 1967, il a développé avec succès un séquenceur de protéines automatisé, appelé le séquenceur, avec son assistant Geoffrey Begg. En 1972, il s’installe à l’Institut Max-Planck de biochimie, Martinsried près de Munich. Il a travaillé avec sa deuxième femme, Agnes Henschen, et elle a utilisé la méthode d’Edman pour séquencer le fibrinogène. En 1977, Edman est décédé d’une tumeur au cerveau après un court coma.


Leave a Reply

Name *
Email *
Website